Vous êtes iciBlog / Vie associative et vie étudiante / L'engagement chez les étudiants
23 Avr

L'engagement chez les étudiants

A l'université de nombreuses associations et organisations étudiantes coexistent. Elles balayent un large éventail de pratiques : syndicales, politiques, humanitaires, associations de musique, théâtrales, sportives (foot, basket, tennis), photographie, philatélie, cirque, etc … Dans les écoles de commerce ou d'ingénieurs, les étudiants vont souvent avoir la possibilité d'intégrer un bureau des étudiants (BDE), qui organise la vie étudiante au sein de l'école. Pour permettre leur développement et leur dynamisme, il est nécessaire que des étudiants intègrent ces associations et s'y engagent. 

L'engagement d'un étudiant dans une association ou une organisation induit un temps que l'étudiant va pouvoir consacrer. Ce temps est nécessaire pour le développement d'une association et la réalisation de projets en son sein. Il est pourtant difficile d'assimiler temps universitaire, passé en cours, et temps associatif, dévoué à la réalisation d'un projet dans une association. Il est difficile d'accorder beaucoup de temps au développement d'une association à cause d'un manque d'adaptation de leurs activités associatives par rapport aux emplois du temps universitaires.

 

Actuellement, les dispositifs mis en place dans les universités ne sont pas suffisants, ne valorisant pas l'engagement étudiant dans les organisations et associations. Peu d'universités mettent en place des adaptations d'emplois du temps ou des validations pédagogiques concernant cet engagement. La plupart du temps, la reconnaissance de l'engagement étudiant se fait sur un plan uniquement pédagogique. Il s'agit de récompenser l'engagement d'un étudiant par des UE engagement ou une accréditation de 3 crédits ECTS mettant en valeur l'engagement. Cela se fait aussi par le biais d'un DU engagement. Cette valorisation de l'engagement faite sur le plan pédagogique n'est pas satisfaisante. Elle se limite très souvent à une attribution de crédits ECTS dans une année universitaire. 

Cette reconnaissance est également inégale puisque l'engagement étudiant n'est pas reconnu dans toutes les universités et écoles en France. Ces dispositifs ne sont présents que dans certaines universités ce qui rend la reconnaissance de l'engagement étudiant superficielle. Seulement quelques universités donnent droit à une validation pédagogique de cet engagement (Paris 3, Paris 7, Lille 1, … ). Les grandes écoles, elles, mettent en place une année de césure dans le but de se consacrer à un projet personnel, un engagement dans une association ou pour faire un stage en entreprise.  Les dispositifs de reconnaissance ne sont pas non plus les mêmes partout et sont plus ou moins intéressants. Par exemple, un diplôme universitaire va avoir plus de valeur qu'une attribution de crédits ECTS. La visibilité de l'engagement sera plus importante avec ce diplôme particulier qu'avec des crédits engagement indiqués sur le relevé de notes d'un étudiant.

L'engagement étudiant n'est pas assimilable à une activité extrascolaire que l'on récompenserait par une ligne dans un diplôme. L'engagement étudiant apporte de nombreuses compétences, qui vont être acquises dans l'organisation d'événements, dans la gestion d'équipes, pour gérer une trésorerie, et encore bien d'autres. Ces compétences vont avantager les étudiants engagés dans leurs études mais aussi dans leur travail futur, leur apportant déjà une connaissance du travail en équipe. C'est en cela que l'engagement associatif, et même étudiant dans sa généralité est plus qu'un temps de loisir et permet une émancipation de la jeunesse par leurs activités. 

 

De nombreux dispositifs existent dès lors mais ils restent arbitraires dans la mesure où ils n'existent pas sur toutes les universités. Il faut donc pousser pour parvenir à ce que des dispositifs de reconnaissance de l'engagement associatif étudiant soit reconnus sur toutes les universités. Animafac a déjà commencé un travail avec les universités pour mettre en place un statut de responsable associatif. Plusieurs universités ont déjà signé la convention concernant ce statut. 

Ce statut de responsable associatif doit être l'amorcement d'un réel travail sur l'engagement des jeunes et permettre d'aller plus loin en s'intéressant aux différentes formes d'engagement. L'engagement associatif rassemble le plus grand nombre de jeunes, mais nombreux sont ceux qui s'engagent dans les formes d'engagement plus classiques (politique, syndical, humanitaires). Le temps qu'ils passent dans ces autres formes d'engagement doivent être mis en avant afin de valoriser les compétences acquises pendant ces temps. 

C'est pourquoi avec Fac Initiatives, nous travaillons à faire reconnaître l'engagement étudiant tel qu'il est, c'est-à-dire émancipateur et formateur pour les étudiants. Le système d'année de césure, qui est reconnu dans les écoles, doit pouvoir être introduit à l'université afin d'encourager les étudiants à s'engager dans des associations et organisations étudiantes. Cet engagement peut être un déclic dans le choix de sa profession et est une véritable expérience à valoriser. Fac Initiatives encourage donc tous les étudiants à s'engager dans une association étudiante et peut aider en les accompagnant dans la réalisation de projets associatifs. 

 

Alors pour tous les étudiants qui cherchent à intégrer une association, ou portant un projet, il ne faut pas hésiter à nous contacter !