Vous êtes iciBlog / Vie associative et vie étudiante / Intégrer l'ESS au statut d'étudiant-entrepreneur
21 Avr

Intégrer l'ESS au statut d'étudiant-entrepreneur

L'économie sociale et solidaire est un modèle économique différent du modèle que l'on peut connaître de manière classique. C'est un modèle qui réinterroge la société actuelle. L'économie sociale et solidaire s'organise selon trois grands principes : la gestion démocratique, l'utilité collective et sociale du projet et la non lucrativité individuelle. Pour faire un retour sur son histoire, ce mouvement a été créé au 19ème siècle afin de mettre les outils de production au service de tous plutôt qu’au service des détenteurs des capitaux selon le principe démocratique « d’un Homme ou une Femme = Une voix ». L’économie sociale et solidaire a vocation à apporter des solutions innovantes aux problèmes de notre temps. Chômages de masse, crise écologique, exclusion sociale… les acteurs de l’ESS cherchent, en prônant un nouveau modèle de développement, à répondre à ces problématiques.

Malgré son importance, l'économie sociale et solidaire est peu connue aujourd'hui. Ce modèle représentant entre 8 et 10 % du PIB de la France (cf. Article sur l'ESS) n'a qu'une faible visibilité dans la société. Les nombreux acteurs qui la composent, suite à la loi ESS promulguée en juillet 2014, ne sont pas tous conscients d'en faire partie. Il y a pour autant un fort enjeu à faire connaître ce modèle sachant qu'environ 600.000 postes seront à pourvoir dans les structures de l'ESS d'ici 2020.

 

 

Solidarité étudiante, engagée pour l'entrepreneuriat coopératif

Dans un contexte où le chômage des jeunes est important, le gouvernement a fait le choix d'aller dans le sens de l'entrepreneuriat, en donnant comme objectif la création de 20.000 entreprises ou reprises d'entreprises par les jeunes d'ici 5 ans. Ces mesures impulsent la création d'un statut d'étudiant entrepreneur et la mise en place de pôles étudiants pour l'innovation, le transfert et l'entrepreneuriat (PEPITE). Pour autant, l'économie sociale et solidaire n'y avait pas de place particulière, et son intégration ne s'est faite que par l'intégration d'un certain nombre d'acteurs de l'ESS.

La Coopérative de vie étudiante, Solidarité étudiante, se donne dans ses priorités de promouvoir ce modèle qu'est l'ESS. Dans cette perspective et suite aux mesures prises, Solidarité étudiante veut porter, au sein d'une charte ESS, un entrepreneuriat coopératif. Cette charte n'est pas sortie de nulle part. Elle fait écho aux aspirations des jeunes, cherchant à donner du sens à leurs actions et dans leurs engagements. Nous aspirons d'ores et déjà à d'autres formes d'engagement que les formes classiques. L'engagement associatif est celui dans lequel le plus grand nombre d'étudiants se retrouve. Solidarité étudiante, par sa forme coopérative et son champ d'action, la vie étudiante, est un acteur capable de promouvoir un entrepreneuriat solidaire sur les campus. En bref, Solidarité étudiante veut permettre aux jeunes engagés de manière associative de pouvoir intégrer ce dispositif en entreprenant de manière collective. Cette charte est une voie de reconnaisance de l'engagement des étudiants engagés de manière associative dans les universités.

 

Le rôle des assos dans tout ça

Nous, associatifs étudiants, avont donc un rôle important à jouer dans la mise en place de cette charte ESS. De fait, de par leurs statuts, les associations font partie de l'économie sociale et solidaire. Sur les universités où les pôles étudiants pour l'innovation, le transfert et l'entrepreneuriat (PEPITE) ont signé la charte, Solidarité étudiante va construire un parcours ESS. En s'inscrivant dans ce dispositif, les associations deviennent des ambassadrices de l'entrepreneuriat coopératif. A la fois en montrant l'intérêt du dispositif localement, en profitant du parcours mis en place, mais aussi en le promouvant auprès d'autres associations étudiantes afin d'augmenter le nombre d'associations intégrant ce dispositif. Fac Initiatives s'inscrit pleinement dans cette initiative et encourage les associations à y postuler.

 

Si des associations sont intéressées par ce dispositif, elles ne doivent pas hésiter à nous contacter et nous ferons le lien pour leur permettre d'avoir le plus d'infos possibles.